Les mouettes rillettes

Le livre

C’est les vacances ! Si comme nous vous n’êtes plus collégiennes, et ne pouvez pas encore profiter d’un départ ou d’un repos bien mérité, Les Quatre gars, de Claire Renaud, est un roman charmant qui devrait pouvoir vous offrir un bol d’air bienvenu.

Nous voici à Noirmoutier-en-l’île, au milieu des marais, parmi les pêcheurs et les saulniers. Dans ce coin de France, fragilement rattaché au continent, vivent des familles qui exercent ces métiers nourriciers et traditionnels, liés autant à la mer qu’à la terre. Parmi elles, la famille Fradet, alias « famille Dégâts », traverse une passe un peu difficile. Entre le frère aîné qui roule des mécaniques, le père qui semble pas loin d’achever une métamorphose en ours caverneux, et le Papi tendre et aimant mais aux accès mélancoliques tenaces ; Louis, 9 ans, se sent bien seul et a un peu de mal à grandir sereinement. Depuis que la mère et la grand-mère sont parties, l’une sur le continent, l’autre du côté des nuages, les quatre Dégâts marinent dans un bouillon de culture testostéroné qui les épanouit de moins en moins.

Avec l’aide de son grand-père, Louis va tout mettre en œuvre pour essayer de ramener un peu de douceur dans ce climat familial tempétueux, et pour faire revenir son père du côté de la joie.

IMG_E9697

Pourquoi on aime ?

Voilà un véritable feelgood book, avec la juste dose d’amertume mariée à la juste dose de sucre. Ni mièvre ni cynique, simplement très très tendre. Des personnages attachants, un décor et un microcosme insulaires bien plantés et cohérents, beaucoup d’humour et une gourmandise palpable dans l’écriture, que demander de plus ?

En effet, Papi étant un vrai cordon bleu, la nourriture tient une haute place dans ce roman : que de métaphores qui fleurent bon la cuisine de la mer, que d’images appétissantes, et que de gouaille ! Tenez, cet phrase qui ouvre l’incipit : « – Vous restez-là – vous ne bougez pas ! Des moules sur leur rocher, des maquereaux sur une grille de barbecue, vu ? Jouez pas aux cons : laissez faire l’artiste ! Attention…Regardez bien !« 

Oui, regardons bien. Ces bons gars isolés les uns des autres, ayant perdu sel et saveur, il faut les lire se débattre, et trouver par où refaire famille. Et admirer la ténacité de Louis, qui du haut de ses 9 ans pétris de doutes et de maladresses, a bien compris que nul homme n’est une île et qu’il faut aider à construire des ponts qui relient les gens. Surtout ceux que l’on aime.

Alors ce père-ours caverneux, dont « la bonne odeur de poissons ne chatouille pas les narines« , qui « ne sent rien, ne goûte rien, ne touche personne« , on va lui soigner le mal par le mal, avec des repas bien sûr, mais aussi toute une gamme de nourritures terrestres plus appétissantes les unes que les autres.

Qu’est ce qu’on mange ?

On ne sait où donner de la tête : soupe aux légumes ; sardines à la niçoise marinées dans l’huile, le piment, les tomates et les olives ; tartines de beurre salé, crevettes et radis ; soupe de poisson ; bonnottes bien sûr, à la fleur de sel ou en robe des champs ; lotte au piment et côtes d’agneaux dorées ; tarte aux abricots et riz au lait ; blanquette de veau, et une quantité invraisemblable de divers bouillons. Vous avez faim ?

Moi aussi. Et la cuisine de la mer, c’est vraiment ce que je préfère. Malheureusement, ayant déménagé récemment je n’ai pour l’heure ni four ni réchaud qui me permettent de faire sortir ces merveilles des pages. Il me faut donc une recette sans cuisson.

D’après Papi, rien de tel pour plaire aux parisiennes (et les pousser à débourser des sommes indues sur les marchés noirmoutrins), que les rillettes de poisson.

Il se trouve que je me reconnais totalement dans cette assertion, que j’ai envie d’apéritifs, de canapés de pains iodés, et que je me ferais volontiers arnaquer par des marins au grand cœur si c’est pour passer le week-end à Noirmoutier. Mais en attendant, Giulatella a une recette de rillettes de thon.

Les fameuses rillettes de thon au mascarpone et au citron 

Qui dit recette salée, dit plus grande possibilité de liberté à prendre afin d’assaisonner en fonction des goûts de chacun. Cette recette est idéale pour un apéro ou un pique-nique. Également en petit déjeuner si vous êtes aussi barrés que nous 😀

Alors pour cette recette, vous aurez besoin de :
1 grosse boîte de thon (environ 200g)
200g de mascarpone
2 citrons (bio si possible car on va se servir du zeste)
1 filet d’huile d’olive

Égouttez le thon puis émiettez-le grossièrement à la fourchette. Ensuite on fait la peau aux citrons, c’est à dire que l’on prélève le zeste des 2 citrons. Ne les jetez pas, le jus va servir juste après.
Idéalement on passe à l’étape mixeur si vous en avez un : on y met le thon, le zeste, le mascarpone, le jus d’un 1/2 citron (attention aux pépins !) et l’huile d’olive. C’est parti pour un petit coup de mixeur histoire de bien mélanger ça. La texture se transforme rapidement en mousse.
Le mélange peut également se faire à la fourchette ce qui donnera un effet plus « rillette ».
Et là c’est vraiment à vous d’ajuster selon vos préférences : un peu plus de jus de citron, du poivre, de la coriandre, etc ? Les variantes sont infinies.

IMG_9686

N’hésitez pas à déguster ces rillettes avec du bon pain noir, complet, de campagne, aux graines, ou ce que vous voulez, avec quelques fins cristaux de fleur de sel de Noirmoutier parsemés sur vos tartines. Avec quelques bonnottes à la vapeur, ça ne doit pas être mauvais non plus.

Par Ambrownie à la lecture et Giulatella aux fourneaux.

3 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Amelie dit :

    Ah, je me disais bien, je ne reconnaissais pas le style de Giul mais la recette, ça ne pouvait être qu’elle. Il me reste quelques délicieux souvenirs de rillettes de la mer.

    Aimé par 1 personne

    1. Giulatella dit :

      Oh mais c’est trop chou, en effet c’est assez facile de nous distinguer dans l’écriture quand on nous connaît 😀

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s